Implants NFC : un parlementaire veut les voir interdits

C’est limite anecdotique mais ça fait quand même sourire : suite à l’Implant Party de début juin, il fallait (forcément) qu’un politique s’offusque de la pose de puces NFC sous-cutanées chez des personnes consentantes. Dans une question écrite au gouvernement, le député Jacques Bompard en demande tout simplement l’interdiction. Voila comment il présente la chose (la mise en gras est de moi) :

Cette soirée met à l’honneur le transhumanisme, dont les pays scandinaves font une promotion toute particulière. La France à ce sujet doit garder son droit de réserve et se défendre d’un tel danger. Le mariage de la biologie humaine et de la technologie est extrêmement dangereux. L’homme doit maîtriser la machine et non pas laisser la technologie lui dicter ses désirs. Le transhumanisme représente un danger considérable compte tenu des piratages qui peuvent exister.

Une puce servant uniquement à stocker de l’information pourrait dicter à l’homme ses désirs..? La SF dystopique fait vraiment des ravages chez certains individus. De toute évidence, les implants NFC ne sont ici qu’un prétexte et ces craintes ou délires technophobes, tels ceux du biologiste Jacques Testart, sont amenés à se multiplier.

D’autre part, d’un point de vue sanitaire ces implants ne doivent pas être très bons pour l’organisme. Il demande l’interdiction stricte de ces implants en France pour protéger la santé publique.

« Ca ne doit pas être très bon » : un des rares parlementaires ayant une formation médicale (en chirurgie dentaire) ne s’appuie que sur son intuition. Cette rigueur scientifique est épatante. Mais bon, avec des millions de têtes de bétail pucées depuis plusieurs années sans que ça ne pose de problème sanitaire, il ne peut probablement pas s’appuyer sur grand chose d’autre…

Si le délai réglementaire de réponse est respecté, on devrait avoir une réponse du Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes d’ici fin août. On a hâte.

Crédit photo : Alex E. Proimos, Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *